Une blogueuse en vrac

Etre blogueuse ce n’est pas toujours facile

Cela fait des mois que je délaisse progressivement mon blog. Sans réellement mettre le doigt sur ce blocage qui grandissait de plus en plus.

Mais voilà, j’ai enfin réussi à mettre le doigt dessus.

Je suis une blogueuse en carton.

Cela fait maintenant des années que je tiens un blog. Des années que je conseille de nouvelles blogueuses en partageant mon expérience, pourtant pas si importante que cela. Mais c’était suffisant pour elles.

Oui mais voilà, cela ne l’était plus pour moi.

pas toujours facile d'etre blogueuse-Lenvers du decor
Crédit photo : Pixabay

Je me sentais coupable de ne pas pouvoir faire plus.

Ce n’est pourtant pas la première fois que je ne me sens pas légitime en tant que blogueuse. Le déclic a été lors d’une soirée cinéma avec mon chéri. Il avait gagné des places pour assister à une avant première spéciale influenceurs. Il y avait des personnes que je suivais sur les différents réseaux et même quelques unes avec qui j’avais déjà eu contact. Mais voilà, je ne me sentais pas légitime ici. C’était mon chéri qui avait été invité en gagnant ces places, pas moi en tant que petite influenceuse. Je suis bien en tant que petite blogueuse, mais parfois j’ai le don de me rabaisser.

 

Pourquoi me rabaisser ainsi ?

Je ne suis pas suivie par des milliers d’abonnés, je n’ai pas des centaines de commentaires sous chacun de mes articles ou de mes publications. Mais est-ce vraiment ce que je recherche ? Non du tout !

Et je n’ai d’ailleurs jamais recherché cette reconnaissance. Je n’ai toujours souhaité qu’avoir un échange au travers de mon blog. Et oui, c’est la nana super réservée qui vous dit ça.

J’ai du mal à me dire que moi aussi j’ai ma place ici. Mais pourquoi ?

  • Parce que je ne suis pas reconnue dans la rue ? Mais c’est pas plus mal, je peux donc être moi même sans avoir peur d’être copié ou pire jugé pour ce que je ne suis pas.
  • Parce que je n’ai pas de partenariat ? Mais en réalité c’est moi qui me bloque à ce niveau. Je refuse d’être hors la loi et ne veut pas faire ma naïve. C’est d’ailleurs pour cela que je m’étais offerte 2 formations cet hiver, que je n’ai toujours pas pris le temps de regarder. Pourquoi là encore ? Par peur d’avancer de moi-même ? D’avoir enfin les réponses ? De pouvoir enfin m’occuper de la trame de mon blog sans mon chéri ?
  • Parce que je suis réservée ? Et alors ? Je suis bien allée à des évènements où j’ai osé approcher des personnes, faire connaissance avec elles … Pourquoi ne pas m’y remettre ?
Sur un petit nuage
Crédit photo : Sur un petit nuage

J’ai probablement peur de grandir !

Mon blog, je l’ai ouvert quand j’étais au chômage. Je recherchais alors de quoi occuper une partie de mes journées. Et par la suite à échanger avec des personnes sur des sujets qui m’intéressaient.

Oui mais voilà, maintenant je ne suis plus au chômage. J’ai ma vie à gérer avec mon chéri et ce n’est pas toujours facile. Alors j’ai délaissé mon blog, préférant rester avachie devant la télé à regarder des choses inutiles plutôt que de recommencer à écrire. Et pourtant écrire me plaît toujours autant.

Ces derniers mois, je me suis pas mal interrogée sur ma vie. Sur ce que je voulais faire par la suite, dans plus ou moins longtemps. Et mon blog faisait partie de ces réflexions avec mon chéri. Il n’y a que quelques jours que j’ai mis le doigt, sur une banalité affligeante pour moi.

Je ne blogue pas pour atteindre un but, mais pour échanger. Que ce soit des informations ou des avis. Juste échanger avec vous.

 

Pour moi il n’y a pas de blog sans échange.

Je l’ai toujours dit et à chaque fois que je le range un peu trop profondément dans ma mémoire, je me perds. Je ne sais plus réellement pourquoi continuer à bloguer.

Alors qu’en réalité j’échange très régulièrement. Que ce soit par le biais de mes publications sur les réseaux. Ou même les commentaires que je reçois de temps en temps sur d’anciens articles.

Un peu de moi, un peu de vous.

Aujourd’hui je me livre un peu à vous, comme je ne l’ai pas fait depuis des mois, voire des années maintenant. Mais j’en ai ressenti le besoin avant de reprendre mon blog en main. Et de vous préparer plusieurs articles pour les semaines à venir.

Parce que c’est bête mais mon blog n’aurait aucun sens sans vous. J’ai lié quelques amitiés grâce à lui, même si j’essaye de me mentir en me disant que ce n’est pas réellement des amies. Mais et pourquoi pas ? Pourquoi devrais-je refuser cette attention et ne pas la retourner à mon tour ?

profiter en 2019
Crédit photo : Pixabay

Je finirais cet article confession, sans queue ni tête par une phrase que je devrais dire à ceux qui se moque quand je dis que je blogue !

Je blogue pour le plaisir d’écrire et de partager avec d’autres des passions et avis !

Cela fait trop longtemps que je ne vous ai pas embrassé, alors je vais recommencer à le faire. Peut-être pas sur tous les articles, mais peut-être que si.

Mon blog fait partie de ma vie, et par son biais vous m’avez fait grandir.

Merci ♥

pas facile d'etre blogueuse
Crédit photos : Pixabay

22 thoughts on “Etre blogueuse ce n’est pas toujours facile

  1. Ce que tu viens d’écrire c’est un peu ce que je vis. Lorsque j’ai ouvert mon blog, j’avais un petit contrat, j’étais en overdose de l’appart où je vivais, tous les problèmes qu’il engendrait, j’avais besoin d’un échappatoire. C’est mon blog. Depuis j’ai déménagé, trouve plus de contrat, je fais beaucoup d’heures… Je n’ai plus vraiment la même motivation qu’avant. Et puis j’ai envie de changer de ligne éditoriale. Allez vers la beauté plus saine, naturelle…
    Même si nous n’avons des milliers de followers, ou des tas de partenariats, il reste nos lectrices et lecteurs fidèles, je crois qu’ils sont les meilleurs des récompenses! ❤️

    1. Et les amitiés qu’on a pu lier aussi. A chaque fois les lectrices fidèles et les amies c’est ce qui m’a fait continuer, sinon je ne sais pas combien de fois j’aurai fermé mon blog puis en rouvert un autre …

      J’adore ta ligne éditoriale ♥ Tant qu’elle te correspond et te ressemble, moi ça me va.
      Faudrait que je commente plus souvent. Tiens c’est une bonne idée, une petite demi heure deux fois par semaine, pour laisser des petits mots aux copines 😉

      Des bisous Nelli ♥♥

  2. Tu ressens la même chose que la plupart des blogueuses. La peur de ne pas en faire assez, de ne pas être assez investi. Pourquoi tu blogues? Pour toi, pour les stats, pour les autres. Peur d’être prise pour ce que tu n’es pas. Est-ce qu’on a pas toutes un peu le syndrome de l’imposteur? Est-ce qu’on est vraiment légitime quand on parle de certains sujets et qu’on a des retours positifs. Etre étonné de cet engouement parce qu’on y croyait pas nous-même. Le plus important , comme pour tout dans la vie est de se sentir bien. A un moment donné, tu n’as surement plus trouvé ta place, entre le travail, ta vie privé et le blog. Tu reviendras quand tu te sentiras prête et ça sera toujours un plaisir de te lire.

    1. Coucou ma belle, ah mais je suis bien partie pour revenir pour de bon là 😉
      Justement c’était mon article de retour pas d’au revoir.

      Et une chose est sûre, je ne blogue pas pour les stats, je déteste ça d’ailleurs, le nombre de vues de mes articles. C’est cool mais si cela n’entraine aucun échange cela ne sert à rien pour moi..

      Des bisous et à très vite Yasmine.

  3. Hello, on parlait justement avec Yasmine de ce sujet, pourquoi on blogue et pourquoi on se lasse de la blogosphère ?
    C’est un cycle, j’ai ouvert un blog sans vraiment y réfléchir et sans trop me renseigner non plus et je n’avais aucun retour, ça m’a découragé et j’ai donc fermé la porte quelques mois. Je suis revenue parce que l’envie d’écrire est plus forte, j’ai fait de supers rencontres grâce au blog et à distance ou pas ça ne change rien.
    Aujourd’hui dès que je vois un commentaire je suis ravie, je me dis cool quelqu’un qui a envie d’échanger, de me dire quelque chose, quelqu’un chez qui j’ai fait n’aître une réflexion. Peu importe les stats je suis une mauvaise élève je ne les regarde jamais, je ne comprends rien à Pinterest et je ne fais pas de partenariats. Mais en fait ce n’est pas cela qui m’intéresse ici. Fais les choses comme il te semble bon de les faire pour toi et nous on viendra te lire 🙂

  4. C’est très courageux de ta part d’écrire un tel article je trouve. Tu n’es pas la seule à te remette en question en tant que blogueuse car très peu on des milliers de vues et d’abonnés sur les réseaux sociaux. Mais j’ai envie de dire : et alors? Si nous aimons ce que nous faisons, si nous aimons écrire et partager et si certains aiment nous lire (même s’il n’y a que 2 personnes sur cette terre), pourquoi s’en priver? J’aime à croire que mes articles seront utile à certains même s’ils sont peu nombreux, et c’est la raison pour laquelle moi aussi j’ai repris mon blog. Pas facile, mais accrochons nous à cette pensée et ça nous rassurera sur cette légitimité. Ravie de te pouvoir te relire en tout cas

  5. Hello, c’est un plaisir de te retrouver… et ça me paraît bien normal de traverser des périodes où on est « moins à fond ». Ça rappelle aussi que la vie quotidienne prend toujours le pas sur le blogging, ce qui est plutôt sain au fond ! C’est quand même bien normal de faire passer sa vie privée et son travail avant un blog amateur quand tu as l’impression que ça doit être le cas. En plus, tu as vécu de « gros changements de vie » avec le nouvel appartement, le travail… donc il faut aussi se donner le temps de reprendre ses marques pour « mieux revenir » !

  6. Quel joli article, c’est très sincère ! Je me pose aussi un peu ces questions, entre ce manque de confiance car je n’ai pas un de ces gros blogs qui pèse et en même temps c’est aussi à nous de se donner les moyens, comme tu en parles avec ces formations… Tu me donnes à réfléchir dans cet article, je te souhaite de continuer à prendre du plaisir encore longtemps à écrire 🙂

  7. Bloguer est un investissement personnel important, à tout niveau, et peu de personne prendrait le temps de travailler sans rémunération comme nous le faisons. Parfois, ça paye, parfois, ça ne paye pas. Mais il faut toujours garder en vue que l’on blog d’abord pour soi, pour s’exprimer, et ensuite pour les autres, pour apporter. Mais pas facile de garder ça en tête dans la société actuelle qui promeus la starification et l’enrichissement.

    J’ai personnellement choisi l’enrichissement personnel, et j’essaye de ne pas le perdre de vue. Mais ça n’est pas facile.

    Pour ce qui est de ton manque de légitimité, sache une chose: à part certains, qui ont un égo démesuré (et qui sont sommes toute assez rare), même les grandes influenceuses éprouve cette sensation. Difficile de se sentir légitime dans un métier si moqué et rabaissé, tellement réduit à la superficialité. Nous sommes tous humains, et, je pense, éprouvons les mêmes difficultés (à une échelle différente, certes)… Certains arrive mieux à le cacher que d’autre, je pense que c’est ça le secret ;).

    Reste toi, ne change pas!
    Je t’embrasse!!

    1. Hello Sandrine, merci beaucoup pour ton retour qui me touche énormément et me redonne encore plus envie de continuer.

      C’est tout à fait ça, l’enrichissement personnel.
      Grandir et évoluer par mes échanges et les écrits des autres. Réfléchir à ce que je découvre et me forcer à sortir à nouveau de ma zone de confort trop bien installée.

      Merci encore Sandrine, bonne soirée.

  8. Coucou Virginie ! Je pense que c’est normal de passer par cette phase, parfois on a des coups de mou qui peuvent durer plus ou moins longtemps. Il fut un temps où tous les mois je me demandais « et si j’arrêtais mon blog ? ça sert à quoi de bloguer ? qu’est-ce que je pourrais faire à la place ? » et pourtant j’ai pas mal de vues chaque jour même lorsque je ne publie rien pendant une semaine, et j’ai également quelques échanges dans les commentaires ! Mais je pense qu’on se pose ces questions lorsqu’on fait tous les jours la même chose, comme une sorte de routine après tout. Je me suis souvent demandée qu’est-ce que je ferai de plus si je n’avais pas de blog. Plus de sport, de ménage, de rangement… mais au final je sais qu’il me manquerait quelque chose. Car ce que j’aime c’est donner mon avis sur des produits et partager mes conseils en sport, mes routines et ce que j’aime dans la vie de tous les jours. Et j’aime écrire, surtout ! Du coup je pense que même si j’arrêtais le blog quelques semaines ou mois, je reviendrai à la charge.
    Bon après je pense que je me posais ces questions surtout dans la mauvaise période du mois (ça te parle le Syndrôme PréMenstruel ?) et du coup j’en ai vite déduis que j’ai tendance à douter de moi surtout dans ces périodes là. Et finalement je retrouve l’envie et la motivation après quelques jours 😀 Et j’en suis toujours là, après presque 6 ans 😀
    Donc le secret c’est : fait ce qu’il te plaît peu importe si c’est pas régulier ! 😉

  9. Je te comprends tellement.. Je crois que ça arrive à toutes d’avoir des petites pannes, d’être chamboulé par tout ce qu’on aimerait échanger et ne plus réussir à rien faire. Mais l’essentiel, c’est juste d’écouter notre coeur et de parler avec passion. Là tu as parlé de ton ressenti, c’est sincère, et ça donne un article touchant et passionnant. Alors fait ce qui te plait et ça viendra tout seul. Je te souhaite que du positif grâce à tes écrits 🙂

  10. Blogueuse en carton, c’est une définition qui m’irait comme un gant ! Je vais et je viens dans la blogosphère au gré de ma motivation pour écrire. Je suis même incapable de dire à combien de blog j’en suis !
    La différence avec toi : j’aurais du mal à dire que mon blog fait partie de ma vie. Par contre, si le dernier en date est tout neuf, je blogue depuis longtemps et je suis toujours en contact avec mes premières copinautes ! On ne s’est jamais perdues de vue et je suis très attachée à ces amitiés que je ne pourrai plus qualifier de « virtuelles ».

    1. Hello, moi j’hésite à repartir de zéro pour en rouvrir un autre cet été. Tout neuf, tout propre. Parce que celui-là avec OVH me prend de plus en plus la tête. Mais d’un côté j’ai peur de tout perdre… Et mon nom de domaine m’est cher :s
      Merci de ton commentaire et bonne continuation occasionnelle au fil des années alors 😉

  11. Coucou ! Ca fait très plaisir de te voir sur ton blog ! Et d’avoir de tes nouvelles ! C’est aussi très courageux de ta part de faire une petite introspection pour comprendre tes blocages. Et d’ailleurs je suis d’accord avec beaucoup de choses que tu dis dans ton article. Je me suis déjà retrouvée à des soirées à Paris avec des tas de blogueuses, certaines super connues avec 10k et même plus. Je n’étais tellement pas à l’aise. Je n’osais pas parler, je me sentais petite et pas à ma place. Pourquoi me mettre ici, au milieu de ces filles ultra bien fringuées, et bien plus connues que moi. Le manque de confiance en soit ça nous fait nous rabaisser. En vrai, j’aurais du m’en moquer, et faire ma vie dans la soirée en profitant. Ce n’est pas facile parce que le blogging (et tout ce qui va avec) fonctionne sur le nombre de vues, de followers etc. Tu existe si tu fais du chiffre aux yeux des marques et des autres influenceurs connus. En réalité ? C’est malsain, parce que quand tu as 20k, 50k de follwers, est-ce que tu les connais ? Est-ce que tu réponds encore aux commentaires ? Combien de blogueuses que j’ai connu au début du blog me répondais et d’un coup BAM elles arrêtent parce qu’elles ont trop de followers et plus le temps. C’est dommage. En tout cas, j’espère que tu resteras encore longtemps sur ton blog. Bisous

    1. Coucou Elora, oui j’ai remarqué cela aussi des blogueuses qui répondaient, dont le blog a grandi et qui ne répondent même plus aux blogueuses qui les ont soutenues à leur lancement … Donc en gros qui ne lisent même plus les commentaires qu’elles reçoivent.
      Je te rassure je ne pense jamais devenir ainsi. Pour moi bloguer est un échange qui va dans les 2 sens.
      Et pour mon blog, je le continue tranquillement avec grosso-modo un article par mois. C’est assez étrange j’ai les idées, mais je n’arrive plus à me recentrer. Il n’est pas rare que j’écrive un article sans le finir et le laisse de côté, indéfiniment.
      En ce moment je ressens l’envie de reprendre les revues qu’elles soient culturelles ou beauté. Mais j’avoue avoir un peu la flemme de prendre mes produits de beauté en photo. Il faudrait parce qu’ils commencent à s’entasser et je commence à oublier l’intérêt de certains.

      Merci beaucoup de ton commentaire qui fait vraiment plaisir ♥
      A très vite 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *