Comment Appelle-t-on les personnes qui aiment les mauvaises odeurs ?

Comment Appelle-t-on les personnes qui aiment les mauvaises odeurs ?

Comment Appelle-t-on les personnes qui aiment les mauvaises odeurs ?

Comment Appelle-t-on les Personnes Qui Aiment Les Mauvaises Odeurs ?

Tous les odeurs ne se valent pas. Certaines sont plus agréables que d’autres, mais il existe des personnes qui aiment les odeurs désagréables. Mais comment appelle-t-on ces personnes ? Quelle est la source de cette préférence pour les mauvaises odeurs ? Voici un article qui répond à ces questions.

Quelle est la source de cette préférence pour les mauvaises odeurs ?

Paul Rozin, professeur de psychologie à l’université de Pennsylvanie aux États-Unis, définit cette préférence pour les mauvaises odeurs comme du « masochisme bénin ». On sait déjà que l’odeur va être épouvantable, mais on ne peut pas s’empêcher de prendre un snif. Selon lui, c’est un mécanisme de défense qui permet de s’habituer aux odeurs désagréables, voire même, de les apprécier.

Quel est le nom de ces personnes qui aiment les mauvaises odeurs ?

Ces personnes qui aiment les odeurs désagréables sont appelées « hyperosmiques ». Ce terme désigne celles et ceux qui présentent une sensibilité accrue à l’olfaction, ce qui peut leur permettre d’apprécier des odeurs bien plus fortes qu’un odorat normal.

Comment est-ce que ces personnes peuvent apprécier les mauvaises odeurs ?

Selon une étude menée par Didier Trotier et Roland Salesse, deux chercheurs du Cnrs à Paris, les personnes qui présentent une sensibilité olfactive accrue ont une présence plus importante des protéines réceptrices olfactives qui déterminent cette sensibilité. Cette prédisposition pourrait expliquer pourquoi certaines personnes aiment les mauvaises odeurs.

Lire  Quel est le parfum le plus aimé au monde ?

Quels sont les types d’odeurs que ces personnes apprécient ?

Les personnes hyperosmiques peuvent apprécier des odeurs très variées, allant des odeurs corporelles telles que la transpiration ou encore la flore microbienne, aux odeurs des aliments comme le poisson pourri, en passant par les parfums aphrodisiaques ou encore les odeurs des produits Calvin Klein.

Quels sont les profils de personnes appréciant les mauvaises odeurs ?

Selon une étude menée par le site Santemagazine.fr, les personnes qui aiment les mauvaises odeurs sont majoritairement des individus présentant une personnalité neurotique et/ou histrionique, avec un désir de suppression de la source de l’odeur. Ils sont donc susceptibles de développer un goût pour les odeurs desagréables, comme par exemple celles produites par la vaginose bactérienne.



Conclusion

Les personnes qui aiment les mauvaises odeurs sont appelées des hyperosmiques. Leur prédisposition à l’olfaction leur permet d’apprécier des odeurs bien plus fortes que celles pouvant être perçues par un odorat normal. Ces personnes présentent généralement une personnalité neurotique et/ou histrionique, avec un désir de suppression de la source de l’odeur. Elles peuvent ainsi apprécier des odeurs très variées, allant des odeurs corporelles à celles des parfums en passant par les odeurs alimentaires.

Tableau Récapitulatif

Terme Description
Hyperosmique Personne qui présente une sensibilité accrue à l’olfaction
Masochisme bénin Mécanisme de défense qui permet de s’habituer aux odeurs désagréables, voire même, de les apprécier.
Personnalité neurotique et/ou histrionique Permet aux personnes hyperosmiques d’apprécier des odeurs très variées.

Les personnes qui aiment les mauvaises odeurs sont donc des personnes qui présentent une sensibilité olfactive accrue, et qui peuvent donc apprécier des odeurs très variées. Cette prédisposition pourrait être liée à la personnalité neurotique et/ou histrionique de ces personnes. Pour en savoir plus sur le sujet, vous pouvez lire cet

article

.

Lire  Qu'est-ce qui attire un homme chez une femme physiquement ?

Le mot de la fin :

Les personnes qui aiment les mauvaises odeurs ont une sensibilité olfactive plus élevée et sont susceptibles de développer un goût pour les odeurs désagréables.