Une blogueuse en vrac

Lâcher prise – Un premier pas vers le bonheur

Salut tout le monde, aujourd’hui je vous retrouve pour un nouvel épisode de La Parole aux Blogueuses et le thème de ce mois-ci est

« lâcher prise« .

Au début, je ne pensais pas participer ce mois-ci, n’ayant aucune inspiration pour ce thème, mais en fouillant à la recherche d’un cadeau je suis tombée sur cette phrase sur un Tshirt « Un premier pas vers le bonheur » et ça m’a inspiré cet article.lâcher prise - La parole aux blogueuses

J’ai toujours eu du mal à lâcher prise, en général quand je commence quelque chose je m’y mets vraiment à fond, jusqu’à oublier tout ce qui m’entoure. Cela est arrivé avec mes études, et dernièrement mon expérience au sein d’un webzine et de mon blog. J’ai donc décidé de lâcher un peu de leste pour ne pas me noyer dans ces émotions trop vives, ces passions qui n’étaient pas mon métier et divers autres éléments qui s’accumulaient … Bref divers choses qui me plaisaient mais qui m’étaient au final plus néfastes que positives, alors il a fallu que je réfléchisse à une solution.

Par rapport au webzine, la solution a été toute simple, lâcher l’affaire et dire « bye bye », surtout qu’il était devenu beaucoup plus néfaste que positif pour moi, à partir du moment où j’en suis devenue admin’. Mais aujourd’hui, je ne fais plus du tout partie de l’équipe et je me sens bien. J’ai rejoint une autre équipe avec le blog collaboratif des Graines de Blogueuses et je suis contente de voir que le webzine fonctionne bien maintenant, après divers changement ils ont enfin réussi à trouver quelque chose qui fonctionne bien.

Mais en ce qui concerne mon blog, il n’était et n’est pas question que je l’abandonne, c’est mon blogounet et je le garde ^^, mais il a fallu que je me pose quelques questions et face quelques aménagements pour réussir à lâcher un peu prise. Parce que oui, même s’il est devenu ma passion, il n’est pas mon métier (même si je l’avoue, j’aimerais qu’il le soit de plus en plus) et il ne doit pas passer avant mes proches.

 

MES QUESTIONS

Alors voici les questions que je me suis posée :

  • Mon rythme de publication me convient-il encore ?

A raison d’un article tous les 2 jours, j’avais largement la possibilité d’écrire sur toutes les idées que j’avais noté dans mon petit carnet. Mais le rythme était bien trop soutenu pour que j’arrive à faire autre chose à côté. Je ne pensais que blog.

Alors la réponse à cette question a été NON, mon rythme de publication ne me convient plus pour le moment ! J’y reviendrais peut-être, mais pour l’instant je passe à 3 articles par semaines.

Et depuis que j’ai commencé ce lundi, je me sens vraiment mieux, libre de faire autre chose.

  • La variété de mes articles me convient-elle toujours ?

Oui et non. J’aime parler de divers sujets, mais il va falloir que j’arrive à trouver une organisation par rapport à ces sujets pour que certains ne passent pas à la trappe avec mon nouveau rythme de publication. Mais il n’est pas questions que je réduise le nombre de mes sujets.

Mon blog n’est certes pas un journal intime, mais comme me l’a soufflé mon chéri il est « un journal public« , j’aime partager avec vous mes expériences et mes avis sur divers sujets et ça, ça ne changera pas.

  • Qu’elles sont mes priorités ?

Voilà la question qui m’a fait le plus réfléchir et qui m’a également faire le plus réagir.

Mon blog ? Mon copain ? Sortir ? Trouver un taf ? Ma famille ? Lire ? … Parmi toutes ces possibilités mon blog n’arrive pas à la première place, mais plutôt à la troisième, après mon chéri et la recherche d’un taf. Alors il ne doit pas passer en premier dans mon temps d’activité !

Même si mon blog est aujourd’hui une passion, ça fait 9 ans que je suis avec mon chéri et si je ne veux pas que ça s’arrête, il ne faut pas que je néglige Mr (et inversement pour lui je vous rassure ^^). Je ne peux plus penser à 95% blog, sinon aussi bien Mr que la recherche d’emploi passe à la trappe, alors non ! Si je veux réussir à trouver un boulot pour vivre ensuite avec Mr, il faut que je me mette réellement à la recherche d’un boulot, donc réduire le temps que je passais sur mon blog (à travers dessus ou à réfléchir dessus !).

femme-pensive-inspiration-soleil
Pixabay

LE RÉSULTAT ?

Le résultat est simple : cette semaine j’ai réussi à lâcher prise sur mon blog. D’ailleurs ça se voit avec le temps que j’ai passé sur Facebook et le nombre de partages que j’ai effectué. Je n’ai pratiquement pas partagé pendant des jours entiers, il m’est même arrivé à ne pas allumer mon ordi de l’aprem pour la passer tout simplement à jouer au Seigneur des Anneaux-Lego avec mon chéri ♥.

Se recentrer sur ma priorité m’a vraiment fait du bien, je suis maintenant prête à refaire des photos pour mon blog, pour pouvoir programmer plusieurs articles à la suite pour ce mois-ci. Je suis également enfin prête à me remettre véritablement dans ma recherche d’emploi (ça fait un mois voire 2 que je l’ai complètement laissée de côté).

Alors voilà, comme quoi avec un peu de réflexions il est possible de lâcher progressivement prise sur quelque chose qui nous accapare un peu trop à notre goût (hormis le boulot, ça c’est une autre histoire). Bon je pense qu’il y aura bien quelque chose qui m’accaparera encore pas mal dans le futur, mais j’espère me souvenir de cet article à ce moment là.

Et vous, avez-vous envie de lâcher prise sur quelque chose en particulier ?

Avez-vous des conseils pour lâcher prise ?


UN PEU DE LECTURE ?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

2 thoughts on “Lâcher prise – Un premier pas vers le bonheur

  1. Coucou,

    Oui je pense que tu décris très bien cette sensation de « prise au piège » que l’on peut ressentir quand un projet a du succès et nous dépasse parfois. le fait de bloguer/travailler (ou chercher un emploi/ etc. déborde souvent sur le cadre privé et il faut vraiment que ça soit une passion immense, un élan d’aller vers les autres très fort pour perdurer (ou un besoin de reconnaissance énorme, ça arrive aussi^^)
    Quoi qu’il en soit, je pense qu’en faisant les choses par obligation on en devient forcément un peu moins bon, que ça se sent. J’en parle d’ailleurs dans mon ebook à paraître cette semaine Métro, boulot, bonheur (cf. http://www.ca-se-saurait.fr/metro-boulot-bonheur/).

    Je pense que ce siècle sera celui du « recentrage » sur l’humain, celui où, parce que l’on s’est trop éloigné de nos besoins affectifs, l’on va y revenir 🙂

    Personnelement j’ai mon blog depuis trois ans et demi et des lecteurs qui parfois « comptent » sur moi et pourtant ces derniers mois j’ai très peu écrit pour me centrer sur mes projets de livres et finalement mes audiences n’ont pas baissées et je me sens très bien. Donc oui, parfois, il faut aussi s’obliger à lâcher prise pour se rendre compte qu’en fait les conséquences « terribles » que l’on s’imagine parfois ne sont que dans notre tête 🙂

    Bises.

    1. Coucou Sabrina, en effet le mal du siècle est le stress et la surcharge de travail. C’est bien d’avoir beaucoup de choses à faire, mais il faut savoir aussi faire un break pour pouvoir tout accumuler sans soucis et repartir de plus belle.

      Concernant mon blog, je suis assez surprise car ces derniers temps je suis moins pointilleuse et exigeante envers moi même. Et j’ai fait plusieurs sélection et une Une Hellocoton… Comme quoi… 🙂

      Merci de ton commentaire très instructif et agréable.
      Et je te souhaite une bonne réussite avec ton livre 🙂

      Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *