Chut ! Je lis un livre !

Les dieux voyagent toujours incognito : un bon roman de développement personnel

Suite à je ne sais plus qu’elle revue sur un roman de développement personnel que j’avais posté sur mon blog, on m’avait conseillé de lire ceux de Laurent Gounelle.

C’est donc dans cette optique que j’ai commencé il y a quelques semaines la lecture du roman sur lequel je vais vous partager mon avis aujourd’hui :

Les dieux voyagent toujours incognito, de Laurent Gounelle.

Les dieux voyagent toujours incogito-laurent gounelle
crédit photo : Surunpetitnuage

L’auteur

Je ne connaissais pas du tout Laurent Gounelle avant qu’on m’en parle, et que ma curiosité soit alors attisée. Et oui, curieuse et amoureuse de livres que je suis, il m’en faut peu pour avoir envie de découvrir un roman quand on m’en parle. (Bon cela dépend des genres bien sûr. Si vous me parlez d’un roman type thriller, épouvante, ou real-life, non merci).

C’est donc curieuse que je me suis téléchargée plusieurs romans de Laurent Gounelle sur ma liseuse. Ayant lus quelques avis concernant le roman Les dieux voyagent toujours incognito, j’avais envie de commencé par celui-ci.

Et bien je dois vous avouer que je n’ai pas été déçue.

Je ne sais pas si c’est le meilleur roman de cet auteur, ou pas, mais en tout cas j’ai beaucoup aimé.

J’ai apprécié le ton léger et détendu de l’auteur. De plus, le développement personnel est vraiment approché dans l’histoire même, au fil des aventures du personnage principal. Et ça ce n’est pas toujours facile dans les romans. Mais ici cela passe comme de l’eau sur de la roche. Le ton n’est pas forcé, ni trop « psychanalyste ». Du coup les pages défilent très rapidement.

Les dieux voyagent toujours incognito

Quand j’ai lu ce titre dans les romans de Laurent Gounelle sur ma liseuse, je n’ai pas hésité longtemps. Il m’a fait penser à la série Amazon « American Gods » qu’on n’a toujours pas fini avec mon chéri alors qu’on aime beaucoup. Mais bon les épisodes sont assez longs quand même, du coup ce n’est pas toujours facile d’arriver à trouver le temps de la finir.

Et le pire, c’est que je n’ai pas réalisé ce détail tout de suite. Non il m’a fallu quelques chapitres de lectures et d’un moment de réflexion sur le titre pour que l’illumination arrive. J’étais en train de ricaner toute seule en rentrant de mon taf dans le RER, comme cela m’arrive souvent. C’était encore une fois assez drôle de voir les gens se demander ce qui me faisait alors rire.

Mon avis sur le roman

J’ai vraiment beaucoup apprécié ce roman, et je suis bien contente qu’on m’ait parlé de cet auteur.

Pour tout vous dire, ce roman m’a tellement plu que je vais me l’acheter également en livre papier. Il sera très bien avec mes autres romans sur mes étagères, contre mon joli mur bleu canard. ♥ Et puis comme cela, je pourrais avoir le plaisir de le relire sous ce format, que j’aime tant.

Les ebooks c’est bien pratique pour le gain de place, le gain financier … Mais par contre ce n’est pas ce qu’il y a de plus pratique pour un roman de développement personnel. Impossible de rajouter des petits bouts de papiers sur lesquels on aurai noté des idées ou des notes. Impossible également de rajouter des marques pour retrouver facilement les passages qui nous ont marqué, nous intéressent …

C’est pour cela que j’ai bien l’intention de me l’offrir à nouveau ce mois-ci, mais en papier.

L’histoire

L’histoire est assez surprenante mais également très prenante, sans jeu de mots.

Si j’ai mis plus d’un mois à le finir, d’après mes publications Instagram. Ce n’est pas parce que je n’arrivais pas à rentrer dans l’histoire, que le style ne me plaisait pas ou que je n’accrochais pas à l’écriture de l’auteur. Non non tout cela m’a plu immédiatement dans Les dieux voyagent toujours incognito. Mais je n’ai pas pris le temps de me poser pour lire pendant mes vacances, j’ai préféré faire bronzette, me balader et surtout geeker avec mon amoureux.

Mais dès mon retour dans les transports en commun, il n’a pas fait long feu. En quelques jours de lecture, il était déjà fini. J’ai pris mon temps avec ce roman pour le plaisir de me laisser surprendre par la suite des évènements, mais je n’ai pu lui résister bien longtemps.

Le rythme

J’ai également apprécié le rythme de ce roman, ni trop rapide, ni trop lent. Les aventures s’accélèrent passé la moitié du roman, mais cela donne encore plus d’intensité à l’histoire.

Juste ce qu’il faut pour titiller notre intérêt et notre curiosité pour ces aventures et ces personnages. On a envie de connaître la fin, et les moyens qui vont permettre aux personnages d’y parvenir.

Les dieux voyagent toujours incogito-laurent gounelle
crédit photo : Surunpetitnuage

Le côté développement personnel

Dans ce roman, j’ai beaucoup apprécié le côté « mise en scène » des points de développement personnel. Ils sont impliqués dans le roman avec subtilité, vraiment dans l’histoire même. Et non pas comme ce qui m’avait déplu dans je ne sais plus quel roman sur le développement personnel, où je trouvais que les « conseils » étaient un peu trop ajoutés sans vraiment être impliqués dans l’histoire.

Ici, les conseils font partis de l’histoire, des aventures entre le personnage principal et son « mentor », comme une sorte d’élément de contrôle. Je ne vous en dévoile pas plus, je vous laisse découvrir pourquoi l’emploi de ce terme a tout son sens dans ce roman. Et ces éléments de contrôle, qui sont des conseils de développement personnel, on pourrait tout aussi bien les faire de nous même. J’en ai d’ailleurs repéré plusieurs que j’ai voulu tenter à la suite de cette lecture.

  • Noter 3 points positifs par jour

J’ai déjà tenté cette technique plusieurs fois pour me permettre de positiver un peu plus que je ne le fais de moi même. Il faut dire que je suis plus dans la tendance à voir le verre à moitié vide qu’à moitié plein.

Cette fois pour m’y remettre j’ai décidé de télécharger l’application SmileLife sur Android. Elle me permet de noter plusieurs points positifs chaque jour, avec des photos si je le souhaite. Mais également les points négatifs. Et ça je trouve cela très bien. Cela me permet d’expulser (oui carrément expulser) les éléments négatifs de ma journée. Mais également de relativiser les choses. Je remarque souvent que même si je suis grognon sur le moment je n’ai pas passé une si mauvaise journée que ça, alors je me calme de moi-même.

Bon je ne le fais plus tous les jours, mais suite à cet article, j’ai bien l’intention de m’y remettre.

  • Changer mon attitude et mon regard sur moi

Dans ce roman un des éléments de développement personnel qui m’a plu est le fait de changer sa façon de se comporter, de parler mais surtout de changer ce qu’on pense de soit-même pour que cela fonctionne mieux avec certaines personnes. Un exemple sera plus parlant je pense.

Il y a des jours où je me sens grognon et où je n’ai envie de faire aucun effort pour changer cela. Et bien au fil de la journée cela ne cesse de s’amplifier au contact des autres. Normal, je leur renvoie une image grognon, alors ils n’ont pas forcément envie de faire des efforts pour me calmer ou m’apaiser. C’est un peu ce qu’il se passe tous les jours dans les transports en commun. A force de côtoyer des personnes aigries, de mauvaise humeur pendant un temps, on reproduit la même chose.

Mais si cela fonctionne pour nos mauvais caractères, et si cela fonctionnait également pour nos bons caractères ?

  • Essayer de me mettre à la place de l’autre pour le comprendre et qu’il m’écoute

Étonnement, je l’ai essayé au travail et je dois avouer que j’ai été assez surprise au travail. La personne a alors compris que j’avais grandi, mûrie depuis le temps que je travaille avec cette personne. Ce qui est ironique c’est qu’il a cru que le mérite lui revenait alors que ce n’est pas du tout le cas. Mais j’avais alors réussi à me mettre à sa place, à le comprendre, à comprendre ce qu’il attendait de moi, du coup j’avais sa confiance …

Certes, je pense que c’est plus facile à dire qu’à faire tous les jours, mais je pense que cela vaut le coup pour augmenter considérablement notre confiance en nous.

Il y a d’autres éléments de développement personnel du même genre qui sont mis en avant dans ce roman, mais je ne vais pas tout vous dévoiler non plus. Je vous laisse un peu de surprises. J’espère en tout cas que la mise en scène autour de l’histoire de ce « mentor » qui justement cherche à faire évoluer le personnage principal, vous plaira autant qu’à moi.

Mais est-ce vraiment un mentor ?

Tout au long de l’histoire on est pris entre deux personnages. Le personnage principal, qu’on suit tout au long de l’histoire et un personnage que j’ai appelé dans mon article son « mentor », en ce qui concerne le développement personnel. Mais ce mentor est-il réellement ce qu’il prêtant être ? Tout au long de l’histoire on ne cesse de se demander qu’elles sont ces intentions, si elles existent pour de vraies, et ce qui va arriver à la fin aux deux personnages ?

Bref, je vais m’arrêter là avec ce jeu d’intrigues. Sinon je vais vous en dévoiler bien plus que je ne le voudrais.

les dieux voyagent toujours incognito - laurent gounelle
crédit photo : babelio

J’espère vous avoir donner envie de découvrir ce roman Les dieux voyagent toujours incognito de Laurent Gounelle.

Ce roman, Les dieux voyagent toujours incognito, est pour moi

un très bon roman de développement personnel.

Cet article comporte des liens en partenariat avec Amazon. Les fonds récoltés grâce à vos emplettes sur ce site, par le biais de ces liens, me permettront de continuer de faire vivre ce blog, et uniquement cela. Merci à vous ♥

2 thoughts on “Les dieux voyagent toujours incognito : un bon roman de développement personnel

  1. Je n’ai encore rien lu de lui, mais j’avais visionné quelques extraits de ses conférences et j’avais tout de suite aimé le personnage. J’essaierai donc de mettre la main sur ce livre ou l’un de ses autres prochainement. Je crois qu’il a fait tout un cheminement personnel et qu’il a raison de le partager. Merci en tout cas de nous en parler, c’est très inspirant ! Bises et belle semaine ♥

    1. Quand c’est personnel on peut encore mieux en parler avec des mots clairs … Je ne savais pas qu’il avait fait des conférences … Merci également du coup.
      A bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *